Visite du Centro Storico Fiat à Turin

A l'heure où nous saluons les 60 ans de la 500 et les 50 ans de la superbe Dino, nous vous invitons àvisiter le Centro Storico de Fiat à Turin... de quoi en savoir un peu plus sur l'histoire fantastique de la mythique marque italienne.


Le berceau de Fiat

Nous voici devant le Centro Historico de Fiat situé au n°35 Corso Dante à Turin. Dans les bâtiments mêmes où se trouvait la première usine Fiat inaugurée en 1900. Acronyme de Fabbrica Italiana Automobili Torino (usine italienne d'automobiles de Turin), la compagnie fut fondée le 11 juillet 1899 par trente actionnaires dont un certain Giovanni Agnelli qui prendra la direction de la société en 1902 (jusqu'en 1945). Le bâtiment a été reconverti en musée et centres d'archives en 1963.


La première Fiat

Elle vous attend à l'entrée. La première automobile fut la Fiat 3 1/2 HP mue par un moteur 4 ch créée par l'ingénieur Faciolli. L'usine s'étendait sur 12.000 m2 et comptait 150 ouvriers qui produisirent 24 exemplaires de cette voiture en 1900.


Les débuts en sport automobile

Dès 1902, la société acquiert ses lettres de noblesse en sport auto quand 9 de ses véhicules engagés au Tour Automobile d'Italie franchissent la ligne d'arrivée. Giovanni Agnelli en personne établit un nouveau record du monde sur la Fiat 8 HP lors du second Tour d'Italie.


L'épopée industrielle

D'abord fabricant de voitures de luxe réservées aux têtes couronnées dont Victor-Emmanuel III et aux aristocrates, Fiat diversifie très vite sa production en produisant des camions, des autobus, des trams, des moteurs de bateaux et d'avion. Des tracteurs et des camions dont les premiers exemplaires sont présentés ici. Les exportations d'automobiles augmentent considérablement jusqu'à représenter les 2/3 de la production. Fiat vise la mondialisation en créant en 1908 la Fiat Motor Corporation tout en construisant une première usine aux Etats-Unis. Pendant la première guerre mondiale, l'entreprise étend sa production à des véhicules et du matériel de guerre. A la fin du conflit, l'entreprise compte 40.000 ouvriers.


Le Lingotto

1922 voit l'inauguration du Lingotto. Après une visite aux établissements Ford aux States, Agnelli est persuadé qu'il faut envisager le travail à la chaîne pour réduire les coûts. L'architecte Giacomo Mottè Trucco, nettement influencé par Le Corbusier, construit le bâtiment en forme de lingot. Il compte cinq étages, chacun spécialisé dans une étape de la fabrication. Les voitures se construisaient au fur et à mesure de leur ascension pour terminer sur la piste d'essais située sur le toit. Super impressionnante avec ses deux lignes droites de 400 m et ses virages surélevés, la piste accueillait les premiers tours de roue des véhicules pour vérifier que tout allait bien. La dernière auto qui y naquit fut la Lancia Delta en 1982. Depuis, le Lingotto s'est tranformé en centre de congrès, le plus grand d'Europe. Nous ne pouvons que vous recommander de visionner le film « Sotto Tuoi Occhi » réalisé par Fiat en 1931pour mieux comprendre de quoi il s'agissait !


Un diable de machine

Ici on peut admirer quelques beaux spécimens rarissimes. La SB4 « Mefistofele » est certainement la plus impressionnante  En 1922, le pilote John Duff participait à une course sur le circuit de Brooklands, dans le conté de Surrey, au volant d'une Fiat SB4 de 1908. Durant la course, le moteur explosa et la voiture fut rachetée par Ernest Eldridge qui voulait construire une voiture de course pour battre des records. Il prit carrément un moteur d'avion Fiat A 12 avec 6 cylindres en ligne mais ce moteur était top long et encombrant aussi allongea-t-il le châssis avec des éléments provenant d'un bus londonien accidenté. L'ensemble est assez harmonieux. Le véhicule fut rebaptisé Mefistofele en raison du bruit assourdissant produit par son moteur à échappement libre. Selfridge battit le record du monde de vitesse sur piste en 1924 à la vitesse de 234,97 km/h.


L'âge d'or

La 525 SS de 1929 (dans laquelle j'ai eu le bonheur de prendre place) mesure 4,01 m de long. Elle est animée par un 6 cylindres de 3.739 cc développant 89 ch qui atteignait 120 km/h.

La 508 S Balilla de 1933 est la sportive de cette famille qui contribua largement à la motorisation des classes mouyennes : elle était déclinée en berline, en véhicule utilitaire et en sportive cabriolet. Celle-ci allégée jusqu'à 625 kg, animée par un 4 cylindres en ligne de 995 cc, s'illustra à de nombreuses reprises aux Mille Miglia ainsi qu'à la Coppa d'Oro. Pas moins de 113.000 exemplaires de 508 seront vendus. Fidèle à son idée de rendre la voiture populaire et accessible financièrement à la majorité,

Fiat sort en 1936 la Topolino, surnommée « Mickey Mouse » en Italie, la plus petite voiture du monde produite en grande série. Plus de 510.000 unités sortiront des chaînes entre 1936 et 1955.La troisième usine, celle de Mirafiori, est inaugurée en 1939. Durant les années 30, Fiat possède des usines sur plusieurs continents : Amérique, Asie, Europe. En 1945, Giovanni Agnelli meurt, son fils Edoardo étant décédé dans un accident d'avion dix ans auparavant, c'est Vittorio Valletta qui assume la présidence de Fiat en attendant que le petit-fils, Gianni Agnelli prenne les rênes en 1964.


L'idée de génie : la Fiat 500

Après la deuxième guerre mondiale, grâce à l'aide du plan Marshall, la reconstruction des usines se termine en 1948. En 1950, la production retrouve son niveau d'avant-guerre : on parle du « miracle italien ». Vittorio Valletta poursuit la statégie de croissance, d'acquisitions et de diversification lancée par Agnelli avec succès. La « Nuova 500 », l'héritière de la 500 Topolino, est présentée en 1957. (ne ratez pas à l'étage la maquette en bois massif). Elle est l'oeuvre de l'ingénieur Dante Giacosa. Déclinée en de multiples versions dont une variante fourgonnette dénommée « Giardiniera », elle deviendra une véritable icône de mode et se vendra à près de 4 millions d'exemplaires jusqu'en 1975.


Et la Fiat 600

Se rendant compte que la mise au point du nouveau moteur refroidi par air va prendre plus de temps que prévu, Dante Giacosa décide d'adapter la forme de la future 500 dans un format plus grand. La 600 naît dans un temps record et est présentée en 1955. Avec une carrosserie à deux portes ouvrant face au vent (dites portes suicide), comme le voulait la mode de l'époque, et un habitacle pouvant recevoir facilement quatre adultes, elle était équipée d'un moteur placé à l'arrière mais refroidi par eau de 633 cc développant 21 ch et autorisant une vitesse de 95 km/h. Son prix ne dépassait pas les 590 000 lires. La Fiat 600 connut elle aussi un énorme succès jusqu'en 1969. Elle fut aussi déclinée en Multipla (entre 1956 et 1965) qui pouvait accueillir 6 personnes, une sorte de monoplace avant l'heure. Vous pouvez admirer toute ces merveilles ainsi que la reconstitution du bureau de Dante Giacosa qui fut l'ingénieur Fiat de 1946 à 1971, soit de la Fiat 1400 à la Fiat 127.


A ne pas rater : les Fiat Dino

La Dino est née d'un accord de coopération avec Ferrari. En réalité, le constructeur de Maranello devait construire rapidement un nombre suffisant de moteurs Dino, des V6 2 litres, pour obtenir l'homologation en Formule 2 (500 exemplaires devaient être construits). Ainsi à côté des sportives et coûteuses Ferrari 206 GT, il fut décidé de construire des modèles beaucoup plus abordables badgés Fiat. Le Spider dessiné par Pininfarina fut présenté en 1967. La même année, au Salon de l'Automobile de Turin, Fiat présenta la Dino Coupé carrossée par Bertone. Elles seront produites jusqu'en 1972.


Mais encore...

Si nous vous avons présenté quelques joyaux du Centro Storico de Fiat, il reste énormément de choses à découvrir sur place : outre de nombreux véhicules, d'innombrables photos, maquettes, documents, publicités etc. n'attendent que votre visite.

 

Publié par
Nadine Vanhalle
Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, Nadine a travaillé pour de nombreuses publications : Auto Hebdo, Auto Trends, ELLE Belgique, L'Evènement... En 2006, elle a lancé son propre magazine sous le nom d'Auto Max (devenu Auto-Max.be).
Réagissez à cette publication

Suivez-nous

Inscrivez-vous à notre newsletter

Hot news, bons plans, concours...
Ne manquez rien d'Auto-Max.be !

Concours

Dernières publications