24h de Spa : les forces en présence

Quel constructeur a le plus de chances de remporter la 69ème édition des 24h de Spa ? Et qui des 65 équipages engagés sont les mieux placés pour succéder au trio Palttala/Luhr/Catsburg sacré en 2015 au volant de la BMW Z4 du défunt - du moins en GT - team Marc VDS Racing ? Tentative de réponse...


Mercedes pour redorer son blason

Après la débacle de l'année passée (la première SLS AMG a terminé 13ème), la marque à l'étoile compte bien redresser la barre cette année. Vainqueur en 2013, Bernd Shneider (Mercedes AMG #00) fera donc tout pour ajouter à son palmarès un deuxième succès sur le circuit ardennais avec ses équipiers Yelmer Buurman et Maro Engel. Maximilian Gotz, également vainqueur en 2013, aura lui pour mission de faire briller la #86 du HTP Motorsport en compagnie de Tomas Jäger et Gary Paffett, les autres AMG de ce team étant pilotées par les trios Dontje/Schmid/Bacheta (#85) et Baumann/Jaafar/Buhk (#84), ce dernier ayant également remporté le double tour d'horloge avec Schneider et Gotz. N'oublions pas non plus le trio Vautier/Rosenqvist/Van der Zande qui emmènera la #88 AKKA-ASP.


Audi favori par défaut ?

Fort de son expérience en endurance avec la R8 LMS, la marque aux anneaux nous semble la mieux placée pour succéder à BMW et ajouter un 4ème succès à Spa à son tableau de chasse. Le team WRT, qui évolue à domicile, a une nouvelle fois sorti l'artillerie lourde avec pas moins de 5 voitures engagées. Associés à Nico Muller, René Rast et Laurens Vanthoor (#28), tout deux vainqueurs en 2014, seront particulièrement à tenir à l'oeil. Notez également que notre compatriote Bertrand Baguette a été rappelé en renfort pour remplacer Peter Kox sur la #4 qu'il partagera avec le jeune Adrien de Leener (aussi originaire de Belgique) et Pierre Kaffer. Mais attention, qui dit Audi, dit également Pheonix Racing. Et là aussi, un équipage sort du lot, puisque Markus Winkelhock (équipier de Vanthoor et Rast en 2014) sera cette année associé à l'expérimenté Frank Stippler (vainqueur en 2012) et Christopher Mies sur la #8.


BMW en outsider ?

La M6 GT3 étant encore en phase de développement et ayant peu d'expérience sur des courses de 24h, BMW apparait clairement comme un outsider cette année mais pourrait néanmoins jouer la gagne si le vent tourne en sa faveur. En l'absence du team Marc VDS, les principaux espoirs de la marque à l'hélice reposent sur le team Rowe Racing au sein duquel notre compatriote Maxime Martin sera associé.Alexander Sims et Philippe Eng (#99). Connaissant la pointe de vitesse de Maxime sous la pluie, s'il pleut pendant longtemps (ce qui est possible à Spa...), quelque chose nous dit que cette voiture pourrait encore plus faire parler d'elle. L'autre voiture du Rowe Racing sera quant à elle pilotée par le trio Catsburg/Dusseldorp/Werner.


McLaren... enfin ?

Parmi les 29 équipages engagés en catégorie Pro à Spa, beaucoup s'accordent à dire que 20 pourraient jouer la gagne. Au delà de Mercedes, Audi et BMW, d'autres constructeurs pourraient donc aussi crée la surprise. C'est notamment le cas de McLaren qui a toujours eu la pointe de vitesse et qui espère enfin trouver la recette miracle pour aller au bout du double tour d'horloge sans ennuis mécaniques à répétition, comme ce fut le cas ces dernières années. Le cas échéant, le trio Van Gisbergen/Ledogar/Bell (#58), actuellement en tête du championnat tant en Blancpain GT Series qu'en 'Endurance Cup, pourrait faire la bonne affaire. Et s'ils ne vont pas au bout, on peut au moins compter sur eux pour animer le début de course, puisque des points seront distribués après 6h et 12h. Notez également la présence de Bruno Senna sur des deux autres 650 S du team Garage 59, dont le Team Manager n'est autre que Bas Leinders.


Et les autres ?

Ferrari, Nissan, Bentley, Lamborghini et Jaguar. Chacune de ces marques a au moins aussi un équipage qui pourrait sabrer le champagne sur la plus haute marche du podium dimanche en fin d'après midi. Coté cheval cabré, citons le trio Lathouras/Rugolo/Pier Guidi sur la 488 GT3 #50 du prestiieux team AF Corse. Chez Bentley, tous les espoirs belges reposeront sur #8 du team M-Sport sur laquelle Maxime Soulet et Wolgang Reip seront associés à Andy Soucek. Ajoutez à ça des GTR-Nismo, Huracan, 911 et G3 Emil Frey bien affutées et bien pilotées et vous aurez compris que le suspense sera à son comble ce week-end sur le plus beau circuit du monde.


 

Publié par
Rédaction
Equipe de passionnés qui n'a qu'un seul objectif : vous proposer le meilleur de l'Automobile, que ce soit pour vous informer, vous conseiller ou vous divertir !
Réagissez à cette publication

Suivez-nous

Inscrivez-vous à notre newsletter

Hot news, bons plans, concours...
Ne manquez rien d'Auto-Max.be !

Concours

Dernières publications